la toile

le soleil s’éclairait et je sentais la chaleur de sa bienvenue,

et je croyais que pour la première fois,

j’étais libre de toile ;

la toile de mes épreuves, celle qui avait empêchait ma foi,

et une fois libre de l’étreinte de ses fils,

j’ai pu enlever enfin l’avatar ;

et oui, c’était ma masque, couvrant mon visage,

n’ayant plus ma casque, je serais nu, peut-être sauvage ;

bien qu’elle m’a étreint,

quand même je respirais,

je voyais toujours avec les yeux mi-clos,

même si ce n’était qu’une lueur vacillante ;

cette toile, mon refuge,

cette toile, ma prison

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s