des nouvelles ennuyeuses

Je me trouve maintenant à un autre café un peu loin d’où j’habite en essayant de faire mes devoirs. Cette journée prend son temps et je peux sentir la lenteur d’elle. Je suis vraiment fatigué aujourd’hui, à cause de quoi ? je ne sais plus. Je n’ai pas beaucoup fait hier; j’ai eu seulement deux cours car j’ai décidé de ne pas assister mon premier cours à dix heures du matin. J’ai figuré que le cours ne me servirait pas beaucoup parce que je n’ai même pas encore lu le passage que le professeur nous a demandé de lire (plusieurs chapitres du livre Moby Dick) avant vendredi. Ehh…ce n’est pas grave, je crois.

Il y a plus de huit semaines depuis j’ai parlé à mes parents. Évidemment, mon père n’a pas du tout de réaction. Il est comme ça. Sans émotions, sans beaucoup de regard. À l’autre côté, on a ma mère, qui a fréquemment essayé de m’appeler, mais sans succès. Je ne sais pas exactement pourquoi je leur fais ça, mais, quelque chose dedans moi, inexplicable, paraît de me provoquer de faire ça. C’est bien confondu, tout ça. Mais en vérité, tout le monde est mal confondu et mal foutu.

Ben et moi , je n’arrête pas de penser aux certains gens. Les gens comme mes parents, ma soeur, mon petit frère, les amis de californie avec qui je suis ironiquement devenu plus proche, les gens d’ici qui ne sont pas vraiment mes amis. Ils sont simplement des gens que je connais, et je pense que c’est un peu déprimant. J’existe au milieu de tous ces gens. Autour de tout le bruit, leurs rires, leur contentement, leur bonheur. Et moi ? Mais évidemment penser de soi-même, c’est plutôt égoïste, ouais.

Je m’occupe des gens qui restent le plus loin de moi, géographiquement et au termes d’amitié. Je ne peux pas m’arrêter d’y faire.

Il reste plus ou moins six semaines avant la fin du semestre. En vérité, je mentirais si je disait que je veux revenir chez moi à LA. Il n’y a plus beaucoup de choses là-bas pour moi. Ma vie est ici. Ma vie aurait dû commencer depuis déjà longtemps ici. Mais pour la plupart du temps, qu’est-ce que j’avais fait ? Presque rien.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s